Elle ramassait des bouts de papiers dans la rue.

Des crobards déchiquetés et des pubs démontées.

Elle pleurait comme la ville, comme le ciel.

Elle n'avait rien, ni espoir ni liens avec... la vie communautaire.

Près d'une cité, un quartier chaud, et son trop-plein d'âme.

Elle comptait les vertiges qui l'accompagnaient quelques instants le long d'un trottoir.

La veille un carnaval d'enfants était passé par là.

Il n'y avait rien à attendre de ce contexte.

Par où passe le miracle pour te donner le baume au coeur ?

Où est ce petit déclic  qui fait que.... tu sens un doux sel agrémenter ton île, ton âme pardon... entourée de.... ton archipel...

( sourire )

Où est la fluidité des couleurs des pensées....

Que mettre à la place des trous qui sont comme des pendus clairs et bleuis, fondus dans ce ciel incassable.

La comète est constellée d'incohérences, incandescemment filantes...

Que Phil hante

Des tartes à la crème, mille villes millimètriquement s'entretroquent des silences, des instants, des mouvements des morceaux de l'histoire, et du terrain et de l'air et de l'eau... du carbone et du sang, des dons d'orgueil et des prospérités désinformées...

Ô fleur en fée.

Il faut qu'on regarde ce qu'on a filmé.

Le texte s'arrête ici.

Problème du fragmentaire. Omniprésent.