29 mai 2006 :

Je fais une autre note, suite de la précédente  bien sûr, cette dernière étant devenue trop longue et pénible à lire. Celle-ci est une sorte de transition.

J'en suis arrivé à l'objectif de faire  construire des phrases, une par une, sans lien entre elles, par le programme.

J'ai bien lu l'article phrase de wikipédia que j'ai copié-collé dans Compossible - 63.

Il va de soi qu'une phrase peut être très complexe. Il est dit dans l'article que la phrase de base est une phrase constituée d'un simple sujet-verbe. Sans le complément. Elle est déclarative, en ce sens qu'elle communique un simple fait, une simple information. Elle est affirmative, c'est à dire débarrassée de la négation éventuelle. Elle est active, autrement dit, ni pronominale, ni passive. Elle se termine par un point ( d'ailleurs je n'ai pas évoqué la ponctuation encore ).

Exemple de Wikipédia : Anatole dort.

C'est la phrase de base mais ce n'est pas la plus simple. Des phrases comme "Oui." ou "Fonce !" sont encore plus simples. C'est important parce qu'en terme de programmation, même quand c'est basique ( sujet-verbe ) ou simple comme les phrases sus-dites, ça devient bien prise de tête.

...

J'hésite sur l'objectif entre ces 2-3 types de phrases.

- Anatole dort.

- Oui.

- Fonce !

 

Le basique sujet-verbe n'est pas si simple qu'il y parait. Il faut d'abord définir ce qu'est un sujet. Ici c'est un prénom. C'est un cas particulier. Un autre sujet, du type "le chien" amène à un autre degré de complexité ( il faudra bien y passer un jour mais pour l'instant, je vais au plus simple ), car il faut faire la liste de tous les déterminants, de tous les noms communs ( sachant que n'importe quel mot peut devenir un nom commun ), et qu'ils s'accordent en genre et en nombre quand on les unit. Et ensuite que ce petit groupe s'accorde en genre et en nombre ( et je ne parle pas des je, tu, nous et vous ) avec un verbe, non pronominal, qui a un temps et un mode donné.

Je pourrais me restreindre aux simples prénoms. Oui peut-être. A un certain nombre du moins, les plus courants...

Et les faire chercher par le programme sur un site de prénoms, et non de dictionnaire où il ne les trouverait pas... :)

Ça me fait penser d'ailleurs que pour les autres noms propres que les prénoms, les personnages historiques et les lieux,  ça va être coton à la fois de les trouver et de les distinguer des prénoms et même entre eux.

Le plus simple serait donc de prendre n'importe quel mot, et de le faire suivre d'un point. Comme

Oui.

Chameau.

Dentelle.

Compter.

Etc...

C'est le minimum et pour le moment je vais m'en contenter. Même si c'est assez décevant comme objectif, peut-etre même trop décevant :), mais il faut déjà y parvenir.

Et puis ça permet de passer à la suite, l'autre versant de la montagne : l'informatique.

Une complexité grandissante à la fois.