Tu vois un visage, auquel rien ne te lie de manière absolument obligatoire,

Sa forme ses traits appellent quelque chose en toi, sans un mot...

Fin éventuelle. Fin fréquente. Parfois, souvent frustrante; tout dépend de la fréquence des appels en toi. Multiples petites quantités de frustration pour moi.

 

Puis tu engages le dialogue avec l'être humain qui a ce visage;

Il te parle tu lui parles, des mots habituels, mille fois dits ou entendus en d'autres circonstances. Le contact se révèle finalement simple et naturel.

... Fin éventuelle. Là franchement frustrante.

 

Le dialogue se poursuit, la relation prend ses premiers chemins personnels, spécifiques.

Et après c'est le Grand Canyon de l'Inconnu, qui peut justement être une cause de fin.

Pas frustrante, juste dommage, mais logique, compréhensible.

 

Au-delà c'est le miracle;

Amitié, amour, funambulisme de l'amitié amoureuse;

On sait à peu près donner son nom à ce miracle.

 

Mais, encore au-delà... ça me dépasse... je ne sais pas le dire,

Et ne l'ose pas...

L'ai-je seulement vécu...